Thoutmosis III

 

1479 à 1425 av. J.-C.

 

Il succède trop jeune à son père Thoutmosis II. C'est la raison pour laquelle sa
belle-mère, la reine Hatshepsout, va tenir les rênes du pouvoir. En l'an 22, il
accède enfin au trône. Son règne de cinquante-trois ans et onze mois est marqué
par le nombre très important d'expéditions militaires, au moins dix-sept, qui sont
lancées pour contrer la révolte asiatique. Leur chronologie est précisément gravée
sur le mur « aux annales » du sanctuaire d'Amon du temple de Karnak.

Le tribut payé à l'Égypte par les pays conquis apporte un afflux de richesse.

Au temple de Karnak, ce bâtisseur fait élever l'Akhmenou et graver les frises de
faune et de flore du « jardin Botanique ». En l'an 42, il fait marteler
systématiquement les cartouches et les représentations d'Hatshepsout. Il repose
dans l'éternité de la tombe 34 de la Vallée des Rois avant d'être transféré, avec
son deuxième cercueil, dans la première cachette. Le corps du roi, qui mesure
1 mètre 61, a été très malmené par les pillards. Ses deux mains sont croisées
sur la poitrine, en position osirienne.

La momie est débandelettée par E. Brugsch en juillet 1881 et réexaminée en 1886.
La tête est séparée du corps et les quatre membres sont brisés, ainsi que les pieds.
Chaque bras a été cassé en deux parties distinctes. La main gauche est fléchie dans
une position suggérant qu'elle tenait un objet cylindrique de 2,3 centimètres de
diamètre. Lors de sa restauration à la XXIe dynastie, le visage est recouvert de
produits résineux. Il présente une forte projection en avant des incisives supérieures.
Le nez est endommagé, la bouche légèrement entrouverte. La momie n'a plus de
cheveux. Les téguments du thorax, des épaules, des bras, des jambes et des pieds
sont également couverts de papules de tailles différentes. Le tracé de l'incision,
située du côté gauche, a maintenant une direction oblique. Elle mesure 11 centimètres
de longueur sur 1 centimètre de large. C'est avec ce roi que les prêtres embaumeurs
vont changer l'orientation de l'incision de flanc. De verticale, elle devient oblique.
Les cavités thoraco-abdominables sont bourrées de linges imprégnés de résine et de
produits de momification. La peau de la momie est entièrement noircie.

L'authenticité de la momie est remise en question par certains égyptologues.

3 votes. Moyenne 3.67 sur 5.

Commentaires (1)

1. Danielle 04/08/2011

Un fils peu aimable pour sa mère....

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site