Smenkhâré, souverain éphémère

 

Qu'en est-il de Smenkhâré, ce roi si éphémère qu'il ne fut peut-être pas roi du

tout ? En 1998, l'égyptologue Marc Gabolde en propose une identification

inédite basée sur l'un des épisodes les plus déroutants de l'histoire égyptienne.

Selon lui, c'est en Anatolie, à Boghaz Koï, ancienne capitale du Hatti, qu'il faut

en chercher la clé. Car ce roi égyptien serait … un Hittite ! Il serait arrivé sur la

terre des pharaons suite à une étrange supplique écrite par une reine

d'Égypte, sans doute Néfernéfrouaton, au roi du Hatti, Souppilouliouma : « 

" Mon mari est mort. Je n'ai pas de fils. Si tu me donnes un de tes fils, il sera

mon époux. " Cette requête avait de quoi stupéfier le Hittite, qui atermoya

longtemps avant d'envoyer l'un de ses fils, Zannanza. Il avait d'ailleurs bien

raison de se méfier, car le prince fut assassiné en territoire égyptien.

Avait-il eu le temps d'épouser la reine ?

En tout cas, des cartouches à son nom furent confectionnés.

Ils ne comportent pas de nom de naissance, mais deux noms de couronnement,

ce qui laisse penser que Zannanza fut « baptisé » d'un nom égyptien en

prévision des noces. Certains chercheurs pensent que la supplique a plutôt été

écrite par la veuve de Toutankhamon, mais le contexte politique évoqué par la

correspondance rend cette hypothèse peu probable.

3 votes. Moyenne 2.67 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site