Mérenptah

merenptah-statue-caire.jpg

(1213 à 1204 av. J.-C.)

Bien que ce treizième fils de Ramsès II occupe des fonctions importantes
pendant le règne de son père, il ne va accéder au pouvoir qu'à un âge
avancé. En l'an 5 de son règne, qui dure neuf ans et six mois, il doit faire
face à une importante invasion du peuple des Libou qui assiègent des
villes, pendant que la Nubie entre en révolte. Une année lui sera nécessaire
pour vaincre ses ennemis. Il sera également un grand bâtisseur.

hthrsneh1.jpg( Mérenptah porte le Némès. Sur le couvercle du second sarcophage,
sculpé en granit rose, est gravée la déesse protectrice Maât
{désolé pour le détail qu'on ne voit pas})

Il est enterré dans la tombe 8 de la Vallée des Rois avant d'être transporté
vers la deuxième cachette. Le corps du roi est enveloppé dans des linges
de lin d'excellente qualité qi recouvrent seulement le devant  et les côtés
de la momie. Le Dr G.E. Smith l'examine le 8 juillet 1907.

Le corps n'est pas en très bon état de conservation. Ainsi, son bras droit est
cassé, ses fémurs sont fracturés ainsi que sa clavicule droite, sans doute par
les manipulations intempestives des pillards. Nous sommes en présence
d'une personne âgée qui mesure 1 mètre 72. La peau du roi apparaît de
couleur claire suite à un contact prolongé avec les sachets de sel pendant la
phase d'embaumement. Au niveau de l'os pariétal droit (1), on constate une
perte osseuse. Une telle perforation a été retrouvée également sur les crânes
des rois Séti II, Ramsès IV, Ramsès V et Ramsès VI. Le roi souffrait de graves
problèmes infectieux dentaires. Les bras sont croisés sur la poitrine, les mains
fermées et les pouces étendus. Sa blessure de flanc est verticale. Elle a été
remplie de pâte résineuse puis recouverte d'une plaque protectrice. Son aorte,
qui présente des traces d'athérome (2), signe une maladie artérielle :
l'artériosclérose (3). Certains égyptologues et scientifiques voient en lui le
pharaon de l'Exode de l'Ancien Testament

mummerenptah.jpg

(1) Os pariétal (anatomie) :  Os pair, aplati, quadrilatéral, qui forme avec son
congénère la plus grande partie de la boîte crânienne; convexe extérieurement,
sa partie moyenne saillante a reçu le nom de bosse pariétale. Cet os s'articule
 par dentelures en haut avec celui du côté opposé, en avant avec le coronal,
en arrière avec l'occipital, en bas il est mince, taillé en biseau, et se joint à la
portion écailleuse du temporal. 

(2) Athérome :  est un dépôt par accumulation de différents éléments (graisse,
sang, tissu fibreux, dépôt calcaire) sur une partie de la paroi interne d'une artère,
l’intima. Le diamètre de celle-ci diminue, ce qui peut entraver la circulation 
sanguine. La plaque d’athérome se forme progressivement au niveau d’un
dommage de la paroi artérielle, favorisant l’accumulation de cellules (musculaires,
immunitaires) qui se chargent peu à peu de graisses et meurent.

(3) Artériosclérose : Durcissement (sclérose) et épaississement des
parois des artères.

3 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Commentaires (6)

1. epoque-pharaonique (site web) 06/05/2012

Merci pour ce complément d'information pour Yves mais également pour moi qui en apprend chaque jour davantage

2. epoque-pharaonique (site web) 04/05/2012

Merci Jean-Michel pour cette réponse, surtout pour les hiéroglyphes, sa apporte toujours un plus

3. Jean-Michel 03/05/2012

En réponse à Sandrine : Ils venaient d'une région que l'on appelle actuellement la Lybie (à l'ouest de l'Egypte; le peuple antique de cette région était des berbères. Leur langue est classé dans la catégorie "Lybico-berbère".
En fait, les égyptologues traduisent les hiéroglyphes phonétiques les représentant (il y a aussi des hiéros déterminatifs, qui ne se prononcent pas) par la translittération : rbw, qu'on peut lire Rébou ou Lébou.
Il n'y a pas de hiéroglyphe pour le son "L" mais, comme il est fort propable que les anciens Egyptiens roulaient le "R" qui, ce faisant, pouvaient être représenté - en latino-français - par "L" aussi bien que par "R", ce n'est pas faux de dire Lébou (ou Libou).

4. Sandrine 03/05/2012

Merci pour ce complément d'information !

5. epoque-pharaonique (site web) 03/05/2012

Les Libous sont une tribu libyenne des berbères de Marmarique tout comme les Machaouach. Ils ont donné leur nom à la Libye (Libuè en grec), terme qui désigna d'abord toute l'Afrique avant de correspondre au pays actuel.
Présents avec les Machaouachs parmi les assaillants de Mérenptah (-1213 / -1202), une partie d'entre eux s'introduit dans le delta occidental du Nil à la faveur du morcellement sous les XXIIe et XXIIIe dynasties. Tefnakht, chef des Libou et prince de Saïs s'autoproclame (?) pharaon vers -724 et fonde ainsi la XXIVe dynastie. Son fils Bocchoris lui succède. Ces rois (et donc les Libous) sont probablement les ancêtres de la XXVIe dynastie dite "Saïte".

6. Sandrine 03/05/2012

Peuple de Libou, je ne connais pas. D'ou vient ce peuple ?

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site