Le ba

Reconstitution de la personnalité


Divers rites étaient nécessaires pour reconstituer la personnalité du défunt. Ainsi,
au cours des funérailles, le prêtre sem devait aller chercher en rêve le ba du mort.
Le ka était attiré par une présentation d'offrandes, qui devaient être régulièrement
revouvelées. Le nom devait sans cesse être commémoré et prononcé par les
descendants. Quant au cadavre, il faisait aussi l'objet d'un traitement particulier,
et c'est pourquoi les populations aisées avaient recours à la momification. Il
s'agissait de donner au corps une forme durable qui l'assimilerait à Osiris,
le dieu des morts, premier momifié de l'histoire égyptienne. L'intérêt de préserver
son corps résidait en outre dans le fait que le ka ne pouvait survivre sans un
support matériel dans lequel s'incarner. La momie servait dons de réceptacle à
cette entité. Pour plus de sûreté, on fabriquait aussi des statues du
défunt, supports de secours pour le ka s'il arrivait malheur à la momie.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. Danielle 28/07/2011

Un peu court, mais intéressant.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site