La tombe TT33, une bibliothèque de l'au-delà ?

 

Padiaménopé, mémoire de l'Egypte,

une bibliothèque de l'au-delà ?


Grand prix du festival international du film d'archéologie

 Icronos 2008

Résumer du film 

Association « Mémoire de l'égypte »


Quelle relation les égyptiens ont-ils entretenu avec leur propre histoire ?

Le traitement chronologique du passé, tel que l'Occident le pratique depuis

le XVIIe siècle, leur était étranger. Des listes de rois ont certes été

retrouvées, comme la célèbre Pierre de Palerme datée de la Ve dynastie

(vers -2300), mais ce documents dressent essentiellement l'inventaire des

principaux événements religieux (et non politiques) survenus dans le

royaume. Rien n'a voir avec La vie des douze Césars de Suétone qui narre

les moindres faits et gestes des empereurs romains. « Aucune biographie

de pharaon, par exemple, n'indique s'il était grand ou petit, beau ou laid,

intelligent ou stupide... Plus largement, les égyptiens n'ont jamais éprouvé

le besoin de thématiser l'événement dans le cadre d'un discours historique,

de pratiquer l'histoire en tant que discipline à part entière. » A partir du

VIIe avant notre ère, toutefois, les Saïtes, comme avant eux les Ethiopiens,

ont pris conscience de la spécificité égyptiennes dans le « concert des nation ».

La confrontation « traumatisante » avec de nouveaux voisins

(Assyriens, Perses...) remettant en causse leur toute-puissance les poussa

alors à rechercher les racines de la culture égyptienne. Si un exemple incarne

ce mouvement de pensée, cette volonté de « retour aux sources », c'est bien

la tombe 33 construite dans la nécropole thébaine, à la charnière des XXVe et

XXVIe dynasties (VIIe siècle avant notre ère) par i, certain Padiaménopé

(ou Pétamenophis). Qui était-il ? Tout indique que ce notable thébain exerçait

auprès du roi (on ne sait précisément lequel) les fonctions de « conseiller » ou

d' »archiviste ». « Il s'agissait d'un intellectuel de haut vol d'origine nubienne

dont la mère était peut-être apparentée à la famille royal », dit Claude Trauneker,

professeur émérite à l'université de Strasbourg, lequel a été le premier à étudier

dans sa totalité cette sépulture, longtemps inaccessible, à partir de 2005. Brillant

par ses dimensions hors normes (22 chambres sont reliées entre elles par de long

corridors et réparties sur trois niveaux, ce qui en fait le plus vaste ensemble funéraire

jamais retrouvé en Egypte), cette « dernière demeure » aux allures de dédale géant

présente la caractéristique unique de réunir, gravée sur plus de 2 600 m² de parois,

une grande partie de la littérature funéraire égyptienne (l'Amdouat, le Livre des Portes,

le Livre de la Terre, le Livre des Cavernes...). « Padiaménopé, en homme extrêmement

cultivé, s'est livré à un formidable travail de compilation pour réunir tous ces textes dont

l'origine remonte, pour certains d'entre eux, au début de la civilisation égyptienne,

commente Claude Trauneker. Il peut être considéré à ce titre comme le premier

 égyptologue de l'Histoire ! Par ailleurs, il s'est comporté en philologue en faisant

graver plusieurs versions d'un même texte ». Sans doute a-t-il existé des érudits

de sa trempe bien avant la XXVe dynastie, poursuit le même expert, mais « aucun

document ne permet de le démontrer. Si Padiaménopé s'est attelé à un tel travail, c'est

évidemment pour des raisons personnelles, les textes en question devant l'aider à

affronter les mille dangers supposés l'attendre dans l'au-delà. Mon hypothèse est

qu'il a également voulu s'adresser, par le biais de sa tombe dont

une partie était accessible au public et servait selon moi de lieu de culte souterrain, aux

générations futures : ''Contemplez mon œuvre'', semble-t-il leur dire, ''et utilisez

ma bibliothèque pour perpétuer le souvenir de l'Égypte éternelle comme je l'ai fait '' ».

 

4 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site