ENQUÊTE SUR LE NIL : LE SECRET DES PHARAONS BÂTISSEURS

 

Un documentaire écrit et réalisé par Frédéric WilnerUne coproduction : Eclectic Production, France Télévisions - pôle France 3

Plus encore que le récit d'une fouille, "Enquête sur le Nil" relate une aventure archéologique exceptionnelle

 

qui s'est déroulée sur plus de deux années et a mobilisé le concours de deux équipes de scientifiques.

Les premiers sont Egyptiens : ce sont des spécialistes de la fouille sous marine -ils appartiennent au

centre d'archéologie d'Alexandrie- et ils réalisent la première exploration subaquatique du Nil.

Le Nil fut la première autoroute de l'histoire de l'humanité : c'est par bateau que la plupart des objets

les plus spectaculaires furent convoyés vers les grandes cités du royaume. D'où la mission des archéologues

égyptiens qui commencent leur travail par la cité d'Assouan. Ensuite, direction le Djebel el Celcileh : un paysage

de rêve -illustration parfaite de l'image du Nil éternel-, où se trouvaient autrefois les grandes carrières de grès.
A Assouan et au Djebel el Celcileh, les archéologues vont faire de belles découvertes : ports antiques engloutis,

colonnes romaines ou pyramidions d'époque pharaonique, auxquels il faut ajouter des dizaines de céramiques

antiques, ainsi que plusieurs blocs inscrits et décorés, vestiges d'un temple englouti...

La deuxième équipe est conduite par un archéologue français, Philippe Martinez, chercheur au CNRS, et par Kevin

Cain, un Américain passionné d'image numérique appliquée à l'archéologie. C'est une équipe internationale :

outre des Américains, elle comprend aussi un Japonais et une architecte d'origine égyptienne.

Sa mission est parallèle et complémentaire de celle des plongeurs. A l'aide des technologies les plus modernes,

il s'agit de comprendre comment les hommes de l'antiquité sont parvenus à tailler avec des moyens très

rudimentaires de gigantesques blocs de granit et de grès pesant quelquefois plus d'un millier de tonnes, et

à les transporter, sur plusieurs centaines de kilomètres, en suivant le cours du Nil et sur un temps relativement court.

Cette fois, la recherche se déroule à terre, dans les légendaires carrières des pharaons où furent taillés les

obélisques et les statues colossales qui firent la gloire de l'Égypte antique.

L'équipe trouve des réponses surprenantes à ces questions étonnantes. Réponses qui sont illustrées dans ce

film documentaire, par de spectaculaires images de synthèse. Mais les archéologues réalisent également de très belles

découvertes...

Autre surprise de taille : la découverte d'une stèle monumentale dédiée à Ramsès II, dans les carrières du Djebel

el Celcileh. Elle comprend de très belles inscriptions et représentations, d'une qualité digne des plus grands musées

du monde.
Elle nous offre un précieux témoignage du travail des ouvriers du plus grand pharaon du Nouvel Empire dans les

carrières royales. Prélever la pierre de la montagne était alors l'un des gestes les plus sacrés qu'un homme puisse

accomplir.

 

 

 

4 votes. Moyenne 3.25 sur 5.

Commentaires (1)

1. EDARD DE LAPLANTE Frédérique 08/02/2012

Véritable cours d'égyptologie.
Passionnant documentaire vu et revu à chaque passage sur une chaîne, bravo au producteur et aux archéologues. Pour quand les nouvelles fouilles ?

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site